"J'apporte ce côté ruralité" : cet agriculteur est investi pour la première fois aux législatives par En marche !

Camille Adaoust
"J'apporte ce côté ruralité" : cet agriculteur est investi pour la première fois aux législatives par En marche !

Jean-Baptiste Moreau fait partie des heureux élus. Cet agriculteur de 40 ans est dans la liste, dévoilée jeudi 6 avril, des premiers candidats investis par En marche ! pour les législatives. Agriculteur dans la Creuse, il est aussi "président d’une coopérative rassemblant 900 éleveurs bovins et ovins répartis sur l’ancienne région Limousin, la région Centre et le Poitou-Charentes" et "préside également un abattoir basé dans la Vienne", explique le site du mouvement d'Emmanuel Macron. "C'est mon premier engagement en politique", explique-t-il à franceinfo.

Jamais encarté

Avant cette investiture, Jean-Baptiste Moreau n'avait jamais été affilié à un parti. "J'ai toujours eu une sensibilité plutôt à gauche, mais je pense qu'il ne faut plus trop penser gauche-droite. Il faut prendre des idées partout", défend-t-il.

Il s'est inscrit sur le site d'En marche ! "un jour ou deux après son lancement" pour y devenir un membre actif. "Le mouvement me paraissait intéressant, tout comme la personnalité d'Emmanuel Macron", explique-t-il.

Ce qui m'a plu, c'est la démarche d'aller dans la France entière, de faire du porte-à-porte pour remonter les idées de tout le monde.

Jean-Baptiste Moreau

à franceinfo

Plus récemment, il a décidé de s'investir plus encore, en proposant sa candidature pour les législatives. "J'ai envoyé mon CV, ma lettre de motivation. Ensuite, j'ai eu des entretiens, par téléphone ou Skype, avec des salariés d'En marche !", détaille-t-il. Cette nouvelle étape en politique a été réfléchie. "C'était très rapide, mais je n'ai pas pris cette décision à la légère, j'en ai parlé à mes proches, à ma famille. Tout le monde était d'accord", assure-t-il.

"Un mandat ou deux, mais pas au-delà"

Pour l'agriculteur, la véritable campagne commence maintenant. Remplacé dans son (...) Lire la suite sur Francetv info

Présidentielle : les candidats divisés sur les frappes américaines en Syrie
VIDEO. "Pardon de vous le dire" : le tic de langage répété 16 fois par Emmanuel Macron à L'Emission politique
Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid, rejoint Emmanuel Macron, et sera candidat aux législatives
Présidentielle : pour la première fois, un sondage donne Mélenchon à égalité avec Fillon à 19% au premier tour
Présidentielle : Emmanuel Macron en Corse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages