Les Japonais inquiets alors que leurs cerisiers fleurissent de plus en plus tôt dans l'année

Alors que nous ne sommes pas encore en avril, les cerisiers sont déjà en train de fleurir, au Japon. Ils le font de plus en plus vite dans la saison. Par rapport aux années 1950, leur floraison débute désormais une dizaine de jours plus tôt. Et les experts sont formels : c'est dû à l'élévation des températures. Le calendrier de la nature bouleversé et même, à terme, la floraison de l'arbre préféré des Japonais menacée.

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

Tout cela est pris très au sérieux dans l'archipel nippon. Par rapport au siècle dernier, la température moyenne a augmenté de 1,35°, au Japon. Désormais, donc, les cerisiers fleurissent dès la mi-mars et non plus début avril.

À terme, le réchauffement climatique pourrait leur être fatal, selon Daisuke Sasano, de l'Agence météorologique. « Ce qui menace le plus ces arbres, explique-t-il, ce ne sont pas les printemps ou les étés trop chauds, mais les hivers pas assez froids. Car le gel hivernal envoie aux cerisiers le signal qu'il est temps qu'ils se réveillent et commencent à préparer leurs bourgeons en vue du printemps. Sans ce déclic dû au froid, les cerisiers passent tout l'hiver à dormir. Et puis, au printemps, faute de bourgeons, ils ne fleurissent pas. »

L'an dernier déjà, le spectacle sublime du rougeoiement des érables avait été abrégé, en raison d'un automne éphémère, après un été caniculaire comme jamais, et interminable, avec des pics de chaleur jusqu'en octobre et même en novembre. Certains cerisiers ont même brièvement fleuri, décontenancés par cette météo devenue si improbable.


Lire la suite sur RFI