Japon: Yuriko Koike et Renho, duel entre deux candidates pour gouverner Tokyo

L'élection du gouverneur de Tokyo prévue le 7 juillet est dominée par deux politiciennes ambitieuses, Yuriko Koike et Renho, dans un Japon où les femmes sont encore peu présentes dans la vie politique. Les deux femmes promettent des mesures de lutte contre la baisse de natalité et se divisent sur le réaménagement d'un quartier historique de la Tokyo.

C'est une campagne qui a tourné en duel entre deux femmes charismatiques dans une sphère politique japonaise encore très masculine. D'un côté, la gouverneure sortante Yuriko Koike, 71 ans, et la figure de l'opposition Renho, 56 ans – qui se fait appeler par son seul prénom.

Charismatiques, elles ne présentent néanmoins aucun programme politique détaillé, rapporte notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles. Yuriko Koike a lancé une application de rencontres pour booster la natalité en déclin. Renho, elle, veut réexaminer le projet de réaménagement du quartier de Meiji Jingu approuvé par Yuriko Koike, qui autorise la destruction de milliers d'arbres, et d'un stade de baseball historique.

En huit ans à la tête de Tokyo, une ville dont le PIB est égal à celui des Pays-Bas, quel est le bilan de Yuriko Koike ? Zéro, répond Renho, elle n'a atteint aucun de ses objectifs. La gouverneure est rattrapée par une controverse au sujet d'un diplôme de l'université du Caire qu'elle affirme avoir obtenu. L'un de ses anciens proches collaborateurs porte plainte contre elle pour mensonge persistant. Renho n'insiste pas trop sur cette controverse, car son parcours scolaire est tout aussi obscur.

Deux candidates chevronnées


Lire la suite sur RFI