Japon: un système de réservation en ligne et une entrée payante pour visiter le mont Fuji

Le Japon tente de lutter contre les effets du surtourisme et la surfréquentation du mont Fuji en mettant en place un système de réservation en ligne et en rendant payant l'accès à la montagne sacrée, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Le problème du surtourisme a déjà conduit Venise, classée, elle aussi, au patrimoine mondial de l'Unesco, à faire payer 5 euros l'entrée de la ville. L'accès au mont Fuji, symbole de l'identité du Japon, coûtera plus cher.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

À partir du 20 mai, les touristes seront taxés l'équivalent de douze euros pour monter le mont Fuji par la voie Yoshida, la plus populaire, la plus embouteillée aussi. Chaque été, plus de 200 000 personnes réalisent l’ascension de la montagne culminant à 3 776 mètres. Le mont Fuji, au cône presque parfait, est un volcan actif. Sa dernière éruption s'est produite en 1707, il y a trois siècles. La majeure partie de l'année, son sommet est recouvert de neige.

Pour désencombrer le mont Fuji, un système de réservation en ligne a été également mis en place. Les réservations ouvrent le 20 mai pour la saison de juillet à septembre. Au total, 1 000 entrées pourront être achetées chaque jour sur place. Le nombre d'entrées quotidiennes sera limité à 4 000 personnes.

Montagne sacrée dans le shinto


Lire la suite sur RFI