Japon : un réacteur nucléaire endommagé par le tsunami de 2011 autorisé à redémarrer

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Presque 10 ans se sont écoulés depuis la catastrophe nucléaire. Un réacteur d'une centrale nucléaire du nord-est du Japon est devenu, mercredi 11 novembre, le premier, parmi ceux ayant été endommagés par le séisme et le tsunami de 2011, à obtenir une autorisation finale de redémarrage, avec le soutien des autorités régionales.

Le réacteur numéro 2 de la centrale d'Onagawa, à 340 kilomètres au nord de Tokyo, avait déjà été autorisé à redémarrer par les autorités de sûreté nucléaire après s'être conformé à de nouvelles normes de sécurité. Il devient aujourd'hui le premier réacteur affecté par la catastrophe à obtenir le feu vert décisif des autorités locales pour son redémarrage, après avoir reçu l'aval du gouverneur de la préfecture de Miyagi, Yoshihiro Murai.

Objectif de neutralité carbone à horizon 2050

Le gouvernement fait pression depuis des années pour remettre plusieurs d'entre elles en service, d'autant qu'il s'est fixé fin octobre un objectif de neutralité carbone à horizon 2050 pour le pays, qui paraît difficile à atteindre sans augmenter sensiblement la part du nucléaire.

"En raison de la fermeture des centrales nucléaires, le Japon dépend de plus en plus de l'énergie thermique utilisant des combustibles fossiles", a justifié Yoshihiro Murai auprès de journalistes. "Il y a une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi