Le Japon se prépare au passage de Nanmadol, un typhon particulièrement violent

Le Japon se prépare à affronter dimanche, dans le sud de l'archipel, un typhon qualifié de « sans précédent » et de « très dangereux » par l'Agence météorologique japonaise, qui incite déjà les habitants à évacuer plusieurs régions de l'île de Kyushu. Nanmadol est classé comme un « super typhon » par le centre de prévision des cyclones tropicaux de la marine américaine et pourrait être la tempête tropicale la plus destructrice à frapper le Japon depuis des décennies.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Ryuta Kurora, le responsable de l’Agence de la météorologie japonaise dit que le sud de l’île de Kyushu pourrait recevoir dimanche jusqu'à un demi mètre de pluie. Il faut en tout cas s'attendre à des précipitations exceptionnelles, entraînant des crues.

Alerte maximale

Nanmadol, le super typhon souffle avec des rafales atteignant 270 km/h. C’est un typhon « très dangereux », a déclaré le responsable de l'agence météo. Un ordre d’évacuation a été décrété pour plus de 330 000 personnes de la région et de la ville de Kagoshima. Ses habitants sont exhortés à se rendre dans des abris.

Ryuta Kurora pourrait émettre une « alerte maximale ». Depuis la mise en place de ce système en 2013, ce serait, en dehors de la région d’Okinawa, la première alerte spéciale à être lancée. Les vents sont si violents que des maisons risquent de s’effondrer. De fortes vagues, des inondations, des glissements de terrain sont à craindre.

Trains et avions suspendus

Déjà, la société ferroviaire Kyushu Railway a interrompu certaines lignes de train. Japan Airlines et All Nippon Airways annulent des vols vers Kagoshima, Miyazaki et Kumamoto.


Lire la suite sur RFI