Japon: le mariage de la princesse Mako avec un roturier, cible de vives critiques

·2 min de lecture

La princesse Mako, nièce de l'empereur du Japon Naruhito aura attendu quatre ans depuis l'annonce de ses fiançailles avant de pouvoir épouser son fiancé, Kei Komuro, un roturier et juriste rencontré à l'université.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Un litige financier opposant depuis des années la mère de Kei Komuro à un ancien fiancé qui fait toujours grand bruit dans la presse japonaise est à l'origine de ce report du mariage de la princesse Mako. L'Agence de la maison impériale a annoncé ce vendredi 1er octobre que la princesse épousera son fiancé le 26 octobre 2021. Mais cette union suscite de vives critiques de la part des médias, et jusqu'au sein de la monarchie japonaise.

Kei Komuro est arrivé à Tokyo de New York où il vit depuis le report de ses fiançailles, avec la chevelure en queue de cheval. Cherchait-il, par sa coiffure, à provoquer la très austère Maison impériale hostile, comme une majorité de Japonais selon des sondages, à son mariage avec la princesse Mako ? Les médias se posent la question.

Le litige financier opposant la mère de Kei Komuro à un ancien compagnon qui l'accuse de ne pas lui avoir remboursé un prêt d'environ 30 000 euros a terni la réputation du futur époux de la princesse Mako. Les médias présentent Kei Komuro et sa mère comme des profiteurs.

Des noces sans les cérémonies habituelles de la cour

L'affaire a causé le report des fiançailles et Kei Komuro est parti à New York pour étudier le droit. La princesse aurait menacé de mettre fin à ses jours si elle ne pouvait pas épouser son fiancé.

Aujourd'hui, la Maison impériale capitule et les noces auront lieu, mais sans les cérémonies habituelles de la cour. Et cela pour éviter toute rencontre entre la famille impériale et la mère de Kei Komuro.

Le couple devrait s'installer à New York. La princesse renonce à l'indemnité versée aux femmes qui épousent des roturiers et doivent quitter la Maison impériale. La princesse Mako souffre, aujourd'hui, de stress post-traumatique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles