Publicité

Japon : la lauréate d’un prix littéraire prestigieux révèle s’être appuyée sur l’IA pour écrire son roman

Coup de tonnerre dans le milieu de l’édition au Japon. Alors qu’elle recevait le prestigieux prix Akutagawa pour son dernier roman « Tokyo-to Dojo-to » (« La Tour de la compassion de Tokyo » ), l’autrice Rie Kudan a révélé mercredi s’être servi de l’intelligence artificielle. « Environ 5 % du livre est constitué de phrases générées par l’IA » citées mot pour mot, a-t-elle précisé, comme le rapporte France Inter.

Au moment de la reprise du prix, le jury a déclaré qu’il était d’une « telle perfection qu’il est difficile d’y trouver des défauts ». En guise de réponse, Rie Kudan, 33 ans, a expliqué avoir « employé tout le potentiel de l’IA pour écrire ce livre ». Cette démarche n’est pas anodine, l’Intelligence artificielle est un sujet récurrent du livre de Kudan se déroulant dans un Tokyo futuriste, qui a pour thème une tour-prison conçue par une architecte mal à l’aise dans une société excessivement tolérante.

« Libérer (sa) créativité »

Chat GPT, lancé en 2022, peut rédiger des textes sur demande en quelques secondes. L’outil suscite des inquiétudes de plus en plus vives dans divers secteurs, dont celui de l’édition. Rie Kudan a dit converser fréquemment avec l’IA, lui confiant ses pensées les plus intimes, dont elle « ne peut parler à personne d’autre », ajoutant que les réponses de ChatGPT ont parfois inspiré des dialogues du roman. Elle a indiqué vouloir entretenir de « bonnes relations » avec l’IA et « libérer (sa) créativité ».

À lire aussi Chat GPT est-il le...


Lire la suite sur LeJDD