Japon : l’eau contaminée de la centrale de Fukushima reversée en mer

Les militants écologistes se mobilisent au Japon. Ils s’indignent en raison de la dernière décision prise par les autorités japonaises. Elles veulent reverser l’eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima, et affirment qu’elle a été traitée depuis. "Le gouvernement veillera à garantir un niveau de sécurité bien supérieur aux standards internationaux", annonce le Premier ministre japonais, Yoshihide Suga. La fronde de Greenpeace À l’annonce de cette décision, plusieurs organisations qui militent pour la préservation de l’environnement se sont exprimées. Greenpeace affirme que le tritium et le carbone 14, des éléments radioactifs, seront déversés dans l’eau. Directeur général adjoint de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, Jean-Christophe Gariel affirme que "tous les réacteurs nucléaires rejettent du tritium dans l’environnement, que cela soit sous forme gazeuse ou que cela soit sous forme liquide. Finalement, ce que veulent faire les Japonais, c’est se ramener à une situation qui serait à peu près comparable à celle qui préexistait avant l’accident de Fukushima."