Japon: un homme s’immole par le feu pour protester contre les funérailles de Shinzo Abe

Un homme s'est immolé par le feu à Tokyo, près du bureau du Premier ministre japonais, pour protester contre les funérailles nationales controversées de l'ancien chef du gouvernement, Shinzo Abe, prévues le 27 septembre. Selon les médias, l'homme a été transporté à l'hôpital inconscient.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Pour le moment, la police, le gouvernement et les médias traitent à Tokyo cette immolation par le feu comme un acte isolé. Un policier qui tentait d'éteindre les flammes a été blessé. On ne sait rien de cet homme d'environ 70 ans, qui était inconscient lorsqu'il a été découvert à proximité du bureau du Premier ministre Fumio Kishida. À côté de lui, il a laissé une lettre dans laquelle on peut lire : « Je m'oppose fermement » aux funérailles de l'ancien Premier ministre Shinzo Abe. À l'hôpital, il a déclaré à la police s'être volontairement aspergé le corps d'essence.

► À lire aussi : Shinzo Abe: le plus célèbre des Premiers ministres du Japon assassiné

Considéré comme un nationaliste et un révisionniste, Shinzo Abe était un mal vu de nombreux Japonais. Ces derniers n'appréciaient pas non plus sa volonté de réviser la Constitution pacifiste pour redonner au pays le droit de belligérance. Depuis des décennies, le parti conservateur au pouvoir coopère avec la secte Moon réputée pour son anti-communisme, notamment lors des élections.


Lire la suite sur RFI