Le Japon face à la hausse des suicides

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Tokyo Akihabara Electric Town at night with JR Train passing.

Avec la pandémie de Covid-19, les femmes et les enfants sont particulièrement touchés par cette vague de suicides au Japon, rapporte The Guardian.

Les suicides avaient été moins nombreux lors de la première vague de Covid-19 au Japon, grâce aux aides du gouvernement. Malheureusement, la tendance s'est drastiquement inversée lors de la seconde vague, note The Guardian. Le taux de suicide a augmenté de 16 % entre juillet et octobre, d'après une étude menée par des chercheurs de l'Institut de gérontologie de Tokyo et l'université de Hong Kong.

« Cette pandémie affecte de façon disproportionnée la santé psychologique des enfants, des adolescents et des femmes en particulier les femmes au foyer », écrivent les auteurs. Chez les femmes, le taux de suicide a augmenté drastiquement (37 %). Une des explications est que la pandémie a touché des industries où les femmes sont nombreuses.

À LIRE AUSSI Covid : la fin de l'exception nipponne

Le suicide des enfants

Par conséquent, les mères qui travaillent sont nombreuses à rencontrer des difficultés financières et la violence domestique a augmenté, souligne le rapport. Pire encore, le taux de suicide des enfants a augmenté de 49 % durant la seconde vague de l'épidémie et alors que les écoles étaient fermées dans tout le pays.

Face à la recrudescence des cas de coronavirus au pays du Soleil-levant et la découverte d'un nouveau variant, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a décrété un état d'urgence à Tokyo ainsi que dans dix autres préfectures. Mais si le gouvernement envisage de prolonger l'état d'urgence, il « ne peut pas tuer l'économie », souligne Tarō Kōno (...)

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :