Le Japon envisage le déploiement de missiles hypersoniques d'ici à 2030

© Reuters

Après la salve record de tirs mercredi de la Corée du Nord, la tension est à son comble dans la région. Le Japon juge désormais nécessaire de muscler son arsenal.

Face à un environnement sécuritaire dégradé – guerre en Ukraine, tirs de missiles nord-coréens, manœuvres militaires chinoises… –, le ministère de la Défense japonais cherche à améliorer ses capacités de défense.

Selon le quotidien Nikkei, le Japon prévoit d’acquérir dans un premier temps des missiles de croisière américain Tomahawk, puis d’augmenter la portée de ses missiles anti-navires de 200 km actuellement à 1 000 km et de se doter enfin de missiles hypersoniques d'ici à 2030. Cette arme redoutable est capable de déjouer les systèmes de défense antimissile grâce à une trajectoire imprévisible et peut atteindre des vitesses supérieures à Mach 5, soit 15 fois la vitesse du son.

Le renforcement des capacités pour contrer toute attaque prévoit également l’achat de drones armés dès l’an prochain. Le budget militaire annuel qui n’a cessé d’augmenter ces dernières années, atteint désormais pour l’exercice 2023-2024 le montant record de 40 milliards d’euros.

► À lire aussi : Le Japon renforce encore une fois son budget militaire


Lire la suite sur RFI