Le Japon confronté à une 7e vague de Covid-19, la situation sanitaire se dégrade

Au Japon, la situation sanitaire devient critique. Selon l'Organisation mondiale de la santé, aucun autre pays ne dénombre en ce moment autant de cas quotidiens de Covid-19 : 220 000, en moyenne.

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

C'est du jamais vu dans l'archipel. Jusqu'ici, il avait réussi à éviter le pire. À ce jour, 32 000 Japonais environ sont décédés du coronavirus, ce qui est assez peu pour 125 millions d'habitants.

Mais le voilà frappé par une septième vague particulièrement violente et qui ne fait que commencer, préviennent les épidémiologistes.

La plupart des Japonais contaminés récemment ont moins de trente ans. Cela s'explique : deux jeunes sur trois n'ont pas voulu de la dose de rappel et 80% des parents d'enfants âgés de moins de douze ans ont refusé qu'ils soient inoculés.

Cette méfiance vaccinale a un impact direct sur la situation sanitaire. « Je suis sur les genoux. Autant d'enfants et même de bébés atteints de fortes fièvres – certains en ayant des convulsions ! – je n'avais absolument jamais vu cela », confie un pédiatre.

Service de santé saturé

« J'ai dû passer quarante coups de fil avant de trouver un médecin à même d'examiner mon bébé, qui avait 38 de fièvre. Notre système de santé a l'air de vaciller... », témoigne de son côté une jeune mère.

Mais le gouvernement s'y refuse. L'économie nippone tarde à re-décoller par rapport à celles des autres grands pays industrialisés, à ses yeux, c'est cela, la priorité numéro un.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles