Japon: un chef yakuza condamné à mort pour avoir commandité un assassinat

·2 min de lecture

Le chef d'un gang de yakuzas a été condamné à mort mardi au Japon pour avoir été l'instigateur d'un assassinat en 1998 et de trois tentatives d'homicides volontaires.

Le chef d'un gang de yakuzas a été condamné à mort mardi au Japon pour avoir été l'instigateur d'un assassinat en 1998 et de trois tentatives d'homicides volontaires, a appris l'AFP du tribunal de Fukuoka (sud-ouest). Satoru Nomura, 74 ans, est le chef du Kudo-kai, un groupe criminel organisé de Kitakyushu, dans l'île de Kyushu (sud-ouest du Japon), connu pour être particulièrement violent.

Le condamné, qui niait les crimes, s'est indigné mardi de la décision du tribunal de première instance de Fukuoka. "J'avais demandé un verdict équitable (...). Vous allez regretter cela pour le reste de votre vie", a-t-il lancé aux juges, selon le journal régional Nishinippon. Malgré le manque d'éléments prouvant qu'il était le commanditaire des crimes pour lesquels il était jugé, le tribunal a suivi les réquisitions du parquet, qui avait fait valoir que M. Nomura exerçait un contrôle absolu sur les agissements du Kudo-kai. Il a ainsi été déclaré coupable d'avoir ordonné l'assassinat en 1998 d'un ancien patron d'une coopérative de pêche locale qui avait de l'influence sur des projets portuaires.

Trois tentatives d'assassinats entre 2012 et 2014

Il a aussi été désigné comme l'instigateur de trois tentatives d'assassinats entre 2012 et 2014, contre un ancien inspecteur de police, une infirmière, et un membre éloigné de la famille de la personne assassinée en 1998. Egalement jugé, le numéro deux du Kudo-kai, Fumio Tanoue, 65 ans, a été condamné à la perpétuité. Les yakuzas - la mafia japonaise - ont été longtemps tolérés au Japon, considérés comme un mal nécessaire pour assurer l'ordre et exécuter certaines basses oeuvres, comme lutter contre des gangs chinois et coréens, briser des grèves ouvrières ou récupérer des créances par des(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles