Japon: la baisse des exportations chinoises liée au «zéro Covid» fait craindre des pénuries

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au Japon, les rayons des magasins sont en train de se vider. En raison de la politique «zéro Covid» de Xi Jinping, les confinements très stricts imposés à Shanghai ou à Pékin notamment ont fortement perturbé le fonctionnement des entreprises chinoises qui exportent leurs produits dans toute l'Asie.

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

Au Japon, les climatiseurs, les cosmétiques, le prêt-à-porter ou encore les photocopieurs « made in China » deviennent des denrées rares. Les ruptures de stock, les retards de livraison et les clients mécontents, c'est le quotidien de ces deux vendeurs, qui travaillent respectivement au rayon électroménager d'un grand magasin et chez un marchand de vélos.

« On ne prend plus de commandes pour les lave-linge, les autocuiseurs, les fours à micro-ondes ou les climatiseurs : on demande aux clients de revenir dans un mois. Et on leur dit bien qu'on ne sera peut-être pas livrés avant la fin de l'été », dit l’un de ces vendeurs. « C'est terrible, nos stocks diminuent à vue d'œil. À ce rythme, on risque de devoir fermer boutique dans un mois ou deux : on n'aura plus rien à vendre, reprend l’autre. Et pour ne rien arranger, le cours de l'aluminium s'est envolé depuis le début de la guerre en Ukraine, ce qui va rendre les vélos plus coûteux à l'avenir. Comme si ce problème chinois ne suffisait pas », reprend l’autre.

L'économie japonaise tardait déjà à redémarrer après la crise due à la pandémie. Cette rupture des chaînes d'approvisionnement chinoises tombe donc particulièrement mal, selon l'analyste financier Toshihiro Nagahama. « La Chine étant le premier partenaire commercial du Japon, les perturbations entraînées par sa politique ''zéro Covid'' représentent un manque à gagner de près d'un milliard d'euros par mois pour le PIB japonais », constate-t-il. Plus de deux entreprises nippones sur trois se disent touchées par les mesures de confinement imposées en Chine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles