Japon : les écoles confrontées à une explosion de l'absentéisme des élèves

© YOSHIKAZU TSUNO / AFP

Au Japon aussi, l'absentéisme scolaire est un sujet de société. L'an dernier, 300.000 enfants et adolescents ont manqué l'école pendant plus de 30 jours sans raison médicale valable. Un chiffre qui représente une hausse de 25% par rapport à 2020. "Un écolier sur 20 est en décrochage : c'est beaucoup plus que dans les autres pays industrialisés", s'affole le journal nippon Maïnichi. Qui poursuit : "Cela veut dire que dans chaque salle de classe, il y a un pupitre vide."

La peur du Covid-19

Le quotidien Yomiuri, de tendance conservatrice et protectionniste et considéré comme le plus vendu au monde, avance quelques explications à cet absentéisme. Selon lui, "c'est dû à la peur du coronavirus". "Un demi-million d'enfants l'ayant contracté à l'école, des parents en déduisent que l'Éducation nationale a failli à sa mission de protection et ils jugent donc plus prudent de faire la classe à la maison", explique le journal.

>> LIRE AUSSIJapon : pourquoi les rizières pourraient disparaître avec la guerre en Ukraine

 

Aussi, beaucoup d'enfants ne veulent plus aller à l'école par peur des violences, rapporte le Asahi, un autre grand quotidien japonais. En effet, 600.000 cas de harcèlement ont été recensés l'an dernier, soit une hausse de 19%. "Stressés comme jamais en raison de l'épidémie, les enfants cherchent un exutoire à leur angoisse en martyrisant des souffre-douleurs...", écrit le quotidien.

...
Lire la suite sur Europe1