Jane Seymour ruinée quand elle a décroché le rôle de Dr Quinn : "Mon mari m’avait laissée avec 9 millions de dollars de dettes"

Abaca

On ne peut pas parler de séries avec vous sans évoquer Docteur Quinn. Comment avez-vous décroché ce rôle devenu culte ?

Jane Seymour : C’est une très bonne histoire ! À l’époque, j’étais surnommée la reine des mini-séries, car je les enchaînais : Les Orages de la guerre, La Révolution française ou encore À l’est d’Éden, pour laquelle j’ai été récompensée d’un Golden Globe, en 1982... Mon mari, qui était aussi mon comptable, a perdu tout notre argent et m’a laissée avec 9 millions de dollars de dettes. J’étais poursuivie en justice par les principales banques du pays et le gouvernement. Le monde s’est écroulé sous mes pieds. J’ai donc appelé mon agent et je lui ai dit :« Je dois travailler. Je vais bientôt être à la rue avec mes deux enfants. Tu peux dire aux chaînes que je jouerai n’importe quoi. » Je m’en souviendrai toute ma vie... Il m’a rappelée à 19 h le jour même pour me proposer Docteur Quinn, qui était alors un unitaire. J’avais jusqu’à 10 h le lendemain matin pour me décider. Si j’acceptais, je devais me rendre aux essayages à midi, puis commencer à tourner à 6 h du matin le jour suivant. On me demandait également de signer un contrat sur cinq ans, au cas où ce téléfilm déboucherait sur une série. Mais personne n’y croyait. J’ai lu le scénario le soir même, très émotive à cause de tout ce qu’il se passait dans ma vie à ce moment-là, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. J’aimais tout dans ce projet.

Aviez-vous conscienc...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles