Jane Birkin : pourquoi elle a été séparée de sa fille, Charlotte Gainsbourg, pendant six ans

·1 min de lecture

Des trois hommes qui ont énormément compté dans sa vie, Jane Birkin a eu trois filles : Kate, en 1967, avec John Barry, puis Charlotte en 1971, fruit de son union avec Serge Gainsbourg, et enfin Lou, qu'elle a eu en 1982 avec Jacques Doillon. Ses filles, ses bonheurs, mais aussi une douleur : depuis le 11 décembre 2013, la chanteuse pleure la mort de sa fille aînée, Kate Barry. Alors âgée de 46 ans, la photographe s'est suicidée en faisant une chute du 4e étage de son appartement situé à Paris.

Une douleur qu'elle exorcise en "en parlant" et en l'évoquant dans ses chansons. Jusqu'à faire de même dans un prochain documentaire ? En effet, Jane Birkin est en ce moment inséparable de sa cadette, Charlotte. Cette dernière prépare, depuis trois ans, un film sur sa maternelle. Les deux se suivent donc régulièrement, depuis plusieurs années. "Tout ce que je souhaitais, c'était de pouvoir prendre le temps avec elle, d'avoir une excuse professionnelle pour la regarder, pour profiter d'elle, expliquait Charlotte Gainsbourg, dans C à Vous. Elle me surprend, elle me touche beaucoup, elle est tellement unique".

Et à en croire les propos de Jane Birkin dans Paris Match, cette excuse professionnelle tombe à point nommée. Selon la chanteuse, la vie a trop longtemps séparée mère et fille. Ce film, "c'était aussi une excuse pour être ensemble, parce que nous avions été séparées pendant six ans, dévoile Jane Birkin. Elle avait eu besoin de partir à New York après la mort de Kate et je l'ai très bien (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort de Claude Bolling, le compositeur de Borsalino, à l'âge de 90 ans
Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre Brasseur se confie sur son dernier moment avec son père
PHOTO Ayem Nour pose avec la nouvelle compagne de son ex Vincent Miclet, les internautes voient double
PHOTO Dwayne Johnson bouleversé par un cadeau de Noël, l’acteur se confie sur le décès de son père
Chimène Badi : ces critiques violentes sur son physique qu’elle a eu beaucoup de mal à surmonter