James Webb, communication émotionnelle et transports : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 23 novembre 2021 : le décollage du télescope James Webb a été repoussé du 18 au 22 décembre après un "incident", une communication émotionnelle joyeuse synchronise l'activité cérébrale, et un nouveau projet permet de prévoir le comportement des voyageurs dans les transports.

L'actualité scientifique du 23 novembre 2021, c'est :

En espace :

  • La Nasa a annoncé le report du décollage du télescope spatial James Webb.

  • Un incident qui s'est produit en Guyane française, nécessiterait des tests supplémentaires afin de vérifier que le télescope n'a pas été endommagé.

  • Le décollage a été reporté au 22 décembre, alors qu'il était prévu pour le 18.

En santé :

  • Au quotidien, raconter des histoires, partager des anecdotes, qu’elles soient amusantes ou émouvantes, constitue une part importante de nos interactions sociales.

  • Dans ces moments, l’activité cérébrale des deux individus qui discutent ont tendance à se synchroniser.

  • Une étude a montré que lorsqu'on partage des histoires joyeuses, les activités cérébrales se synchronisent bien plus que lorsque les histoires sont neutres, ou tristes.

En high-tech :

  • L’Institut de recherche technologique SystemX a conclu un projet sur la modélisation des comportements de voyageurs et l’information des usagers.

  • Cette modélisation a été rendue possible grâce à une base de quatre années de données.

  • Elle a permis de fournir aux opérateurs de transport une vision précieuse, à court et moyen terme, de ce que font les usagers.

En animaux :

  • Un loup a été photographié dans le Calvados pour la première fois depuis plus d'un siècle, près de Bayeux.

  • L'Office français de la biodiversité lui-même a confirmé qu'il s'agissait bien d'un loup.

  • La destruction illégale d'un loup, une espèce protégée, constitue un délit, puni de trois ans d’emprisonnement et de 150.000 euros d’amende.

En nature :

  • Jusqu’au 18 février 2022, sur un site dédié, chacun peut s'exprimer sur ce projet de bassin qui vise à "éviter la saturation" des piscines actuelles de La Hague.

  • Son lancement est jugé "urgent" par l’Autorité de sûreté nucléaire face aux risques de saturation des bassins actuels.

  • La piscine, dont le coût est évalué à 1,25 milliard d'euros, aurait une capacité de 6500 tonnes de combustibles.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles