Quand James Comey se plaignait des manières trop amicales de Donald Trump

Avant que Donald Trump limoge le directeur du FBI le 9 mai dernier, il a tout fait pour se concilier les bonnes grâces de celui qui dirigeait l'enquête sur de possibles connexions entre les Russes et l'équipe de campagne du candidat républicain. C'est en tout cas ce qu'affirme un ami de James Comey. 

Le 9 mai dernier Donald Trump limogeait James Comey, jusqu'alors directeur du FBI, sur fond d'enquête du Bureau sur de possibles liens entre l'équipe du milliardaire durant la campagne présidentielle et le pouvoir russe. Cet acte abrupt a accéléré le feuilleton des polémiques autour du 45e président des Etats-Unis et la fin des relations tumultueuses entre les deux hommes. Il fut un temps toutefois où Donald Trump se montrait plus amène envers le patron du "Bureau". 

"Cette fois-ci, je les ai dressés"

Benjamin Wittes, cadre du think thank Brookings Institute et rédacteur en chef du Lawfare Blog (un site d'actualité traitant de la politique du point de vue du droit), a relayé dans les colonnes du New York Times les confidences que son ami James Comey lui a faites lors d'un déjeuner, deux mois environ après l'intronisation de Donald Trump. James Comey, encore en poste à cette date, lui a d'abord raconté un coup de fil que venait de lui passer directement le chef d'Etat. Ce dernier voulait savoir quand le FBI comptait dire publiquement qu'il ne faisait pas à titre personnel l'objet d'une enquête. Cet appel direct de l'hôte de la Maison Blanche au directeur du FBI n'est pas d'usage. James Comey le lui avait alors fait remarqué pour toute réponse, ajoutant que si le président voulait en savoir plus sur l'avancement de l'enquête il devait adresser ses demandes au ministère de la Justice qui...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages