James Blunt poursuivi par une fan persuadée de lui avoir inspiré You’re beautiful

·1 min de lecture

En 2005 arrivait dans les bacs et sur les ondes le single You’re beautiful, tiré de l’album Back to Bedlam sorti quelques mois plus tôt. Le succès, immédiat (plus de 4 millions d’exemplaires vendus, tout de même), a fait de James Blunt une star de la chanson. Titre considéré comme extrêmement romantique, au point d’avoir été choisi comme générique de L’amour est dans le pré, son sens est pourtant bien plus sombre qu’il n’y paraît. Comme il l’avait confié au Huffington Post, James Blunt est un « incompris » et You’re beautiful n’a rien de romantique : « C’est l’histoire d’un gars totalement défoncé, dans le métro, qui se met à suivre la petite amie de quelqu’un d’autre. C’est un petit peu inquiétant. Il faudrait probablement l’enfermer, mais je ne sais pas pourquoi, vous trouvez que c’est une chanson particulièrement romantique. Je pense que VOUS avez une façon bizarre de voir les choses. » Une histoire affreusement glauque qui se serait passée dans la réalité, selon une des fans du chanteur.

Dans un entretien avec le Sun, James Blunt raconte qu’une de ses grandes admiratrices a tenté de le poursuivre en justice afin d’obtenir une partie des royalties de You’re beautiful. « C’était plutôt effrayant. Elle était vraiment persuadée d’être la femme du métro. Elle m’a envoyé un document détaillé de 50 pages décrivant comment je l’avais suivie, c’était un peu effrayant. Et parce qu’elle était une si grande fan, nous nous étions déjà rencontrés à plusieurs occasions, par exemple à des (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Olivier Véran lâché : Le ministre de la Santé pas écouté avant la deuxième vague ?
Michael Schumacher : Nagui rappelle à l'ordre une chroniqueuse de France Inter après une blague sur le pilote
Xavier Dupont de Ligonnès : sa femme Agnès violemment attaquée par Bruno de Stabenrath
Johnny Hallyday a eu un impact important dans la carrière politique de… Jean-Pierre Raffarin
"Il n'a vraiment rien à foutre" : Valérie Trierweiler fustige l'attitude de son ex François Hollande