«Moi, je me suis jamais trompé d’ennemi, je suis de droite et j’ai même voté Jean-Marie Le Pen en 2002 contre Jacques Chirac.»

Libération.fr

Mis en cause pour son manque de diversité par Florence Portelli et Maël de Calan, ex-rivaux de Laurent Wauquiez dans la consultation interne pour la présidence de LR, le bureau politique (BP) du parti de droite concocté par son nouveau patron compte un membre qui ne devrait pas être farouchement hostile à un rapprochement avec le FN, ou du moins ses électeurs, en la personne de Philippe Pemezec. Comme l’a relevé lundi le Parisien, le sénateur des Hauts-de-Seine, ancien maire du Plessis-Robinson, avait avoué avoir voté pour Jean-Marie Le Pen face à Jacques Chirac, au second tour de la présidentielle de 2002. Des propos rapportés par Claire Checcaglini dans son livre Bienvenue au Front national : journal d’une infiltrée et prononcés selon l’auteure en décembre 2012.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Les jeunes cathos de gauche tancés pour leur défense du droit à l’IVG
Affaire Darmanin : LREM en terrain miné
Mal-logement : «On est tous toujours collés»
De plus en plus d’appartements surpeuplés
Le sucre plus addictif que la cocaïne ?