Jamais sans toi Louna sur TF1 : que vaut le téléfilm adapté d'une révoltante histoire vraie ?

[Url href='https://twitter.com/J_M_Renault']Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault)[/url]
TF1 diffuse ce lundi 9 juin sa fiction événement "Jamais sans toi Louna", adaptée d'une histoire poignante et révoltante, invraisemblable mais bien vraie...

De quoi ça parle ?

Sabrina et Yann se voient retirer la garde de leur bébé pour mauvais traitements. Le couple n’a pourtant de cesse d’évoquer une maladie orpheline héréditaire, les autorités sociales semblent sourdes. En préparation de leur procès, un juge mandate une pédopsychiatre pour remonter le fil du dossier…

Librement adapté du livre « Plus jamais sans toi Louna » de Sabrina et Yoan Bombarde (éditions Michel Lafon). 

Diffusé sur TF1 le lundi 9 juin. Bande-annonce :

 

C'est avec qui ?

Le jeune couple est incarné par Chloé Jouannet (Infidèle) et Rod Paradot, César du Meilleur Espoir Masculin dans La Tête Haute, tandis que la pédopsychiatre Clara Weiss qui suit la petit Louna est jouée par la comédienne Alice Taglioni (Notre Univers Impitoyable).  Figurent également au casting Serge Hazanavicius dans le rôle d'un médecin, la chanteuse Inna Modja dans celui d'une infirmière ou encore Sophie Guillemin...

ça vaut le coup d'oeil ?

Après Jacqueline Sauvage et Le Jour où j'ai brûlé mon coeur l'an dernier, TF1 poursuit sa politique audacieuse de fictions sociétales adaptées de faits divers poignants avec Jamais sans toi Louna. On le doit à l'équipe qui avait proposé le téléfilm L'Emprise en 2015, déjà sur TF1, et qui avait bouleversé près de 9 millions de français. On souhaite le même succès à cette libre adaptation d'un livre témoignage sur une affaire pas suffisamment médiatisée mais absolument révoltante et bouleversante.

La fougue, la passion, mais aussi la rage face à l'injustice qui habitent ce couple est retranscrite avec énormément de justesse par ses deux interprètes : Chloé Jouannet, qui trouve ici le meilleur rôle de sa jeune carrière, et Rod Paradot, toujours intense et touchant dès qu'il apparaît à l'écran. Une complicité évidente les unie. Lumineuse, Alice Taglioni se montre sous son meilleur jour, notamment à travers de quelques scènes de comédie et de tendresse qu'elle partage avec le personnage de sa fille. 

Parce que l'on est sur TF1 et que le téléfilm a l'ambition de s'adresser au plus grand nombre, il y a un refus très net de plonger dans des endroits trop sombres, ce que l'on comprend et regrette à la fois. Chaque scène difficile est contrebalancée par des images de carte postales de notre belle Bretagne où l'action a été déplacée alors que la véritable histoire se déroulait aux alentours de Nancy. Il est dommage que cela soit devenu systématique sur la première chaîne, après Infidèle, Les Bracelets Rouges ou Mention particulière notamment, qui ne pouvaient pas non plus se passer de soleil et de bords de mer.

Derrière cette histoire, ce sont plusieurs sujets très importants qui sont abordés, de la fracture sociale qui ne fait que s'aggraver dans notre pays à la communication entre les "sachants" et les français lambdas qui est devenue si difficile, en passant par une jeunesse qui a toujours dû mal à être prise au sérieux et des systèmes médico-social et judiciaire qui laissent, parfois, à désirer. Le téléfilm met également en lumière une maladie orpheline encore trop peu connue. Pour toutes ces raisons et toutes ses qualités, Jamais sans toi Louna est une fiction à ne pas manquer en cette rentrée télé.