Publicité

« Jamais l'État n'a été aussi affaibli sous la Ve République »

L’état de la France est aussi celui de son État. L'Histoire de la France est bien celle d'un pays dont le trait essentiel est d'avoir été construit par et autour de l'État. Girondins, libéraux, fédéralistes européens, anarchistes diraient eux que la France a été construite « pour » son État.

L’État est inscrit au cœur de l’ADN du peuple français qui le regarde tantôt comme un démiurge, tantôt comme un bouc émissaire, mais d’instinct sait que son destin et son identité s’y confondent. Si le Général de Gaulle a été le Français du siècle passé c’est bien parce qu’après avoir rétabli l’État en 1945, il l’a modernisé en 1958. Dès lors, juger de l’action du président de la République, dont aucun remaniement ne camoufle l’accaparement du pouvoir, c’est aussi et surtout s’interroger sur l’État.

Depuis 2017, la concentration du pouvoir entre les mains du président-monarque a atteint un niveau inédit

À cette aune, tout pourrait aller pour le mieux. Au fond, le président de la République n’est-il pas un haut fonctionnaire d’élite ? Et même si les Français se sont interrogés sur le rapport qu’il a entretenu avec l’ENA et son passé de haut fonctionnaire, il est une opinion largement partagée selon laquelle, en fait d’État, personne n’aurait pu mieux faire. Le technocrate-président connaîtrait son sujet.

Qu’il soit permis ici de montrer que l’État est en réalité plus affaibli qu’il ne l’a été depuis longtemps, fragilisant profondément et durablement la France.

L’affaiblissement ...


Lire la suite sur LeJDD