"Jamais assez parfaite": les Chinoises face aux troubles alimentaires

Poids d'à peine 28 kilos, chute de cheveux: au plus fort de son anorexie, Zhang Qinwen a frôlé la mort. Elle veut désormais sensibiliser ses compatriotes avec la première exposition en Chine consacrée aux troubles alimentaires. "Je savais que j'étais gravement malade. Mais je n'osais pas aller voir le docteur", raconte à l'AFP la jeune femme de 23 ans, qui à l'époque pouvait à peine marcher et avait la vision altérée par la maladie. Si les troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie...) peuvent frapper tout un chacun, des études soulignent qu'adolescentes et jeunes femmes figurent parmi les plus vulnérables.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles