"Jamaica Jamaica !" : une exposition rend hommage à la légende Bob Marley

France 2

Ces guitares ont fait résonner le reggae dans le monde entier pendant vingt ans. Ce sont celles des Wailers, les musiciens de

Bob Marley. Marley l'icône de la musique, le messager de l'émancipation des opprimés. Dans l'exposition "Jamaica Jamaica !", à la Philharmonie de Paris, par ici on devine le tempo de son batteur, par là on imagine son travail en studio. Et cette chanson écrite de sa main invite à écouter sa poésie universelle. "La Jamaïque est intimement liée au destin de Bob Marley puisqu'il va devenir la première superstar venue du tiers-monde", explique Sébastien Carayol, conservateur de l'exposition "Jamaica Jamaica !".

"One Love", son premier tube à 20 ans

Avant d'être chantée dans le monde, la musique de Bob Marley est d'abord jamaïcaine, typique de cette petite île des Caraïbes. D'ailleurs, la première chanson du gamin des collines de Nine Miles n'est pas encore très reggae. De mère noire et de père blanc, Bob le petit métis connaît le ghetto déshérité et les brigands de la capitale Kingston. Musicien plutôt que vaurien, Marley fait son choix et dès l'âge de 20 ans, il enregistre son premier tube "One Love". Une musique et une philosophie chrétienne dont la recette est assez complexe : la philosophie rasta mise en musique par Bob Marley.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Bob Dylan a finalement reçu son prix Nobel de littérature
Bob Dylan : un prix Nobel sur scène à Stockholm pour chanter, pas pour parler
Julie Zenatti veut montrer que le mélange des cultures est "une richesse"
Quai du polar à Lyon : quand les auteurs s'inspirent du côté obscur de la politique
BD, bande dessinée. A Aix et dans "la Jungle", deux mois d'expositions

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages