Les JAM s'expliquent après un spot imaginant la victoire de la Nupes

Les Jeunes avec Macron s'expliquent après la suppression d'un spot imaginant la victoire de la Nupes (photo d'illustration) (Photo: Montage HuffPost - AFP)
Les Jeunes avec Macron s'expliquent après la suppression d'un spot imaginant la victoire de la Nupes (photo d'illustration) (Photo: Montage HuffPost - AFP)

Les Jeunes avec Macron s'expliquent après la suppression d'un spot imaginant la victoire de la Nupes (photo d'illustration) (Photo: Montage HuffPost - AFP)

BAD BUZZ - La vidéo des Jeunes avec Macron (JAM) n’aura tenu que quelques heures. Les soutiens du chef de l’État ont retiré, ce mercredi 15 juin, des réseaux sociaux le clip controversé dans lequel ils imaginent la victoire de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) aux législatives et sa conséquence supposée, entre autres, sur les projets de vacances à Marrakech du personnage mis en scène.

Il ne dure qu’à pleine plus d’une minute mais le spot réalisé par les JAM a très rapidement suscité des réactions sur les réseaux sociaux. La vidéo commence avec ces mots inscrits sur un fond noir: “Dimanche 19 juin. 20h. LFI remporte les élections législatives et pour la première fois, un parti extrémiste obtient la majorité à l’Assemblée nationale.”

“Un week-end de trois jours à Marrakech”

On y voit ensuite une jeune femme marcher dans la rue et recevoir sur son téléphone plusieurs notifications de médias d’information sur les projets de loi de la majorité de gauche dans ce scénario. “J’ai réservé un week-end de trois jours à Marrakech pour octobre”, envoie-t-elle, heureuse, avant d’être notamment informée que la coalition de gauche a interdit les vols commerciaux à faible coût hors d’Europe, annulant de fait ses vacances.

Ce “scénario du pire” en cas de victoire de la gauche aux législatives a rapidement été raillé sur les réseaux sociaux et le hashtag “Marrakech” figurait en bonne place des tendances Twitter de ce mercredi après-midi en France.

“Entre Marrakech et vos fake news, vous avez juste oublié la fin du monde et l’invasion de sauterelles, mais c’est pas grave”, a réagi le compte des Jeunes insoumis.

L’Insoumis Manuel Bompard a également réagi à la vidéo des soutiens d’Emmanuel Macron: “Est-ce que quelqu’un peut expliquer aux Jeunes avec Macron que Macron désobéit à certaines règles européennes et qu’il n’a jamais déposé un projet de loi pour cela? Merci pour eux car là ils passent un peu pour des imbéciles.”

Une partie des internautes ont, quant à eux, choisi de se moquer des inquiétudes des militants concernant leurs vacances au Maroc.

“Nous regrettons le détournement du message”

Face au bad buzz, les Jeunes avec Macron ont supprimé la vidéo expliquant que la décision a été prise “au vu des messages de haine qui ont suivi, notamment envers les militants à l’image”. Concernant le sujet de la vidéo, ils déclarent qu’il s’agissait d’un appel au vote “mettant en scène certaines des mesures qui pourraient être prises si les extrêmes arrivaient au pouvoir et imposaient leur programme”. Ils ne reviennent cependant pas en revanche sur les vacances à Marrakech,

Les militants disent regretter “le détournement du message principal: appeler les électeurs à dire non aux extrêmes et à donner une majorité forte au Président de la République”.

À voir également sur Le HuffPost: Aux législatives, la Nupes salue une percée “historique” face à Emmanuel Macron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles