"J'aimerais qu'il y ait plus de monde, mais on fait avec" : dans le quartier de Montmartre à Paris, les touristes sont encore rares

franceinfo
·2 min de lecture

Du Canada au Japon en passant par des pays du Maghreb, les frontières de l'Union européenne sont de nouveau ouvertes pour les ressortissants de 15 pays depuis mercredi. Les touristes de ces pays peuvent donc revenir en France à leur tour, après celui des étrangers venus d'autres Etats européens.

Mais alors que le tourisme est l'un des secteurs les plus durement touchés par le coronavirus et ses conséquences, cette reprise est timide, même dans des lieux habituellement extrêmement fréquentés comme le quartier de Montmartre à Paris.

Le virus encore présent dans les esprits

Pas de joueur d'accordéon, des caricaturistes qui n'ont personne à croquer... Moussad est venu de Suède avec sa compagne et ses trois enfants et ça le rend un peu triste : "Ce n'est pas très touristique en ce moment, j'aimerais qu'il y ait plus de monde, mais on fait avec."

Pas de queue devant les monuments, pas d'autres touristes sur les photos, Thomas et sa petite amie Anna, deux Belges de 18 ans, sont ravis du séjour. A aucun moment ils n'ont pensé reporter. "C'était un cadeau d'anniversaire de la part de mon père, et le coronavirus ne nous a pas dissuadés de venir à Paris", raconte Thomas. "On suit les regles de sécurité, on fait attention, ça devrait aller, j'espère qu'il n'y a pas de risque !"

L'inquiétude du virus, c'est ce qui a fait réfléchir Ursula et sa fille Julia, qui viennent de Bâle en Suisse. Le voyage (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi