"J'aime la baston et les gros mots" : les drôles de confidences de Sibeth Ndiaye sur sa relation avec Emmanuel Macron !

·1 min de lecture

"J'aime me battre !" À l'image de la réplique culte de Jean Dujardin dans OSS 117 Le Caire nid d'espions, Sibeth Ndiaye serait-elle la Hubert Bonisseur de la Bath de la politique ? Comme nombre de ministres, ex-ministres, ou conseillers, l'ancienne porte-parole du gouvernement est interrogée par les journalistes Paul Larrouturou et Eliot Blondet dans leur livre, Élysée confidentiel, publié ce 15 septembre aux éditions Flammarion. Aujourd'hui retirée de la politique, la mère de famille a été en poste entre mars 2019 et juillet 2020, période durant laquelle elle a souvent été critiquée pour des prises de paroles controversées.

Ce qui ne l'empêche pas d'avoir visiblement gardé un bon souvenir de sa collaboration avec Emmanuel Macron, d'autant qu'elle avait longtemps été sa conseillère avant de devenir ministre. "Il a mis du temps à s'apercevoir que j'étais une femme, le genre n'est pas déterminant dans ses relations humaines", assure-t-elle par exemple à nos confrères, des propos repris par Madame Figaro. Une antiphrase, bien sûr, dans la bouche de celle qui explique aux auteurs du livre qu'il n'a jamais été question "ni de son sexe ni de sa couleur de peau". Et c'est visiblement tant mieux, car à l'entendre, le président aurait été reçu s’il avait osé la moindre allusion

"Je me comporte comme un mec, j'aime la baston et les gros mots. Devant moi, il pouvait fumer son gros cigare en partageant des blagues osées. C'était notre manière de plaisanter", indique Sibeth Ndiaye. Blagues (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Cet immense privilège que Harry va faire à la princesse Eugénie, sa cousine préférée
Stéphane Bern : l'histoire improbable de sa première rencontre avec Emmanuel Macron
Ariane, une épopée spatiale (France 5) : les informations incroyables révélées par le documentaire
"Tu ne me parles plus comme ça" : le jour où Christophe Castaner, vexé, a recadré Emmanuel Macron
"Macron ne pouvait plus le saquer" : un proche d’Edouard Philippe explique pourquoi l'ex-Premier ministre aurait réellement quitté Matignon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles