"J'ai vu mon fils sur le trottoir" : Yannick Alléno se livre sur la découverte terrible d'Antoine, décédé

"J'ai vu mon fils sur le trottoir" : Yannick Alléno se livre sur la découverte terrible d'Antoine, décédé

Yannick Alléno est un père qui a perdu son fils. Face au deuil impossible, le père d'Antoine Alléno, décédé à l'âge de 24 ans brutalement après un accident provoqué par un chauffard récidiviste le 8 mai 2022, il a décidé de mener un combat. Il a donné rendez-vous aux équipes de TF1 dans le restaurant de son fils, lieu qu'ils ont construit ensemble il y a tout juste un an, et où il se livre comme rarement sur cette terrible perte. Le jour du drame, il est arrivé immédiatement sur place. "J'ai vu mon fils sur le trottoir, donc c'était extrêmement douloureux, c'est vrai que vous rentrez dans une période, après le décès d'un enfant, un monde qu'on connaît pas", a-t-il fait savoir.

S'il a pu songé à fermer le restaurant, lorsque le drame est arrivé, ne trouvant plus de sens à cet endroit si particulier pour eux, il y a renoncé. "Et puis tout le monde me disait 'vous pouvez pas faire ça' et en fait ils avaient raison", reconnaît-il aujourd'hui. Son histoire si dramatique n'est pas un cas isolé, comme il le rappelle face aux caméras. Ce deuil impossible, il réalise qu'ils sont nombreux à devoir l'affronter. "Depuis le 8 mai, le décès d'Antoine, j'ai déjà eu l'occasion de parler à 40 personnes qui depuis le début de l'année ont perdu leur enfant dans les mêmes conditions que le mien, affirme le chef Yannick Alléno. C'est un gâchis monumental."