«J'ai vendu 4 fois plus de contrats» : les Français se ruent sur le plan épargne retraite

© Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

"Bonjour, j'aurais aimé avoir quelques détails supplémentaires sur le PER." Dans le bureau Manu Clair, gestionnaire de patrimoine chez Perlib, le téléphone sonne de plus en plus souvent. Au bout du fil, des Français qui s'intéressent au plan d'épargne retraite, appelé aussi PER. Ce placement, comparable à l'assurance vie puisque les montants peuvent être placés sur des actifs plus ou moins risqués, a ses propres particularités. Ainsi, pour son propriétaire, il sera impossible de débloquer à la somme avant sa retraite, sauf cas exceptionnel, comme l'achat d'un bien immobilier.

Malgré ses contraintes, depuis l'annonce de la réforme de la retraite , qui repousse notamment l'âge de départ légal à la retraite à 64 ans contre 62 actuellement, les PER gagnent en popularité. Et les chiffres du gestionnaire explosent.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"J'ai vendu quatre fois plus de contrats que l'année dernière et les sales de mon équipe ont fait aussi 200 ou 300% d'augmentation par rapport à l'année dernière", explique-t-il au micro d'Europe 1. "La réforme des retraites a un impact parce que les gens savent que leurs revenus vont baisser à la retraite. Et c'est pour ça qu'en préparant, à travers un PER, sa retraite, on s'assure quand même d'avoir un capital assez confortable pour nos vieux jours", poursuit-il.

Des versements déductibles d'impôt

Parmi ceux qui ont sauté le pas : Romain, 34 ans, qui a ouvert un PER il y a déjà un an. "Quand je me suis lancé...


Lire la suite sur Europe1