"J'ai peur que beaucoup de gens se retrouvent sur le carreau à la rentrée" : face au coronavirus, l'incertitude des intermittents du spectacle

Anne Chépeau, franceinfo

Avec la mise en oeuvre des mesures de confinement, tout s’est arrêté du jour au lendemain pour de nombreux intermittents du spectacle. "Je n'ai plus de contrat depuis le 5 mars, je n'ai pas travaillé depuis quatre semaines", témoigne Alexandra, régisseur lumières qui a vu annulée la tournée sur laquelle elle travaillait. En l’absence de revenus, elle vit actuellement grâce aux allocations chômage mais ça ne couvre pas tous ses besoins financiers.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à la pandémie de Covid-19

"Ça ne remplace pas un salaire. Avec mon conjoint, qui est aussi dans le milieu du spectacle, nous avons demandé un report de notre crédit. Et là, nous allons vraiment limiter les frais au maximum", explique l'intermittente.

Les festivals d'été menacés

L’été est habituellement une période de forte activité pour les intermittents du spectacle mais, même en cas d'amélioration de la crise sanitaire, le travail ne sera pas forcément au rendez-vous. "Même si le confinement se lève, ça ne veut pas dire que tout pourra reprendre comme avant notamment les concerts et les festivals", constate Alexandra, peu optimiste, selon qui la reprise ne se dessine "pas avant septembre".

Des craintes partagées par le comédien et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi