«J'ai percuté la mobylette» : le nombre d'accidents de vélos augmente cette année

Nous célébrons aujourd'hui la journée mondiale du vélo. Ce moyen de transport a séduit de nombreux Français après la crise sanitaire . Cependant, il est souvent détesté par le reste des usagers de la route à cause de l'incivilité dont font preuve de nombreux cyclistes. C'est ce qu'avoue sans complexe Julien, un cycliste de 38 ans, tout en remettant ses écouteurs dans ses oreilles. Le sourire aux lèvres, il avoue avoir "pris quelques sens interdits et griller deux ou trois feux rouges" dans la journée. Ce comportement est bien connu des automobilistes qui redoublent de vigilance pour éviter les accidents. "Le non-respect des feux rouges par les cyclistes c'est ce qu'il y a de plus dangereux, surtout quand on doit tourner et qu'ils coupent la route", s'indigne Jean-Noël, derrière son volant. "S'ils ont des feux et qu'ils ne les respectent pas, nous on ne les regarde pas forcément en tant qu'automobilistes, on les croise, et c'est comme ça que les accidents arrivent", ajoute-t-il au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Des accidents évitables

Le résultat de ces comportements est sans appel : en ville, le nombre de cyclistes blessés a augmenté de 14% en un an. Ces accidents ne sont cependant pas toujours causés par les cyclistes. "J'étais sur la piste cyclable et il y avait une mobylette qui était à côté. Elle a coupé d'un coup la piste cyclable donc je n'ai pas pu freiner. J'ai percuté la mobylette"...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles