"J'ai l'impression que toute ma vie est chamboulée par un pangolin" : futurs mariés, ils repoussent leurs noces à cause du coronavirus

Mathilde Goupil

Samedi 18 avril, Alice* et Justine* auraient dû se dire "oui" "en petit comité" à la mairie d'Orléans (Loiret), avant de profiter "d'une cérémonie laïque, d'un vin d'honneur, d'un grand repas et d'une fête", en compagnie de 150 de leurs proches. Au lieu de ça, les deux femmes ont consacré leur samedi à "un marathon de films du studio Ghibli", interrompu par la consultation de la météo "toutes les dix minutes, en espérant qu'il pleuve sur le domaine". Une crainte de dernière minute avant leur union ? Loin de là. Comme de nombreux autres couples de fiancés, Alice et Justice n'ont eu d'autre choix que de reporter l'événement en raison de l'épidémie de coronavirus.

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Dès les premières mesures de confinement, mi-mars, ceux qui devaient se marier au printemps ont dû revoir leurs plans. Et lundi 13 avril, Emmanuel Macron a douché les espoirs des futurs mariés de l'été, indiquant qu'il n'y aurait "pas de rassemblements publics avant la mi-juillet". Pour les couples, impossible de reprogrammer leur mariage avant plusieurs mois. Et pour leurs prestataires, le risque est grand de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi