«J'ai juste mis 15 litres» : à Toulouse et Marseille, ruée dans les stations avant la baisse des remises

Il y a foule devant les stations essence françaises . Dès ce mercredi, la ristourne sur les prix du carburant attribuée par l'État, passera de 30 centimes à seulement 10 centimes par litre. Même chose chez Total, qui appliquait une remise supplémentaire dans ses stations. De 20 centimes, le geste commercial du géant pétrolier français passe à 10 centimes. Alors, pour faire de bonnes affaires, les automobilistes se précipitent dans les stations-service avant l'augmentation des prix.

>> Retrouvez Europe Soir en replay et en podcast ici

Les stations Total à sec

Dans cette station d'un supermarché de Toulouse, en Haute-Garonne, le diesel s'affiche à 1,74 euros le litre, et le sans-plomb 95 à 1,46 euros. Des prix attractifs que Francis n'est peut-être plus près de revoir de sitôt. Alors, l'automobiliste est venu juste pour compléter le plein de son réservoir, histoire de profiter jusqu'au bout de la remise du gouvernement. "Je passais juste par là mais j'en ai profité pour prendre juste 15 litres", explique-t-il au micro d'Europe 1.

Du côté des stations TotalEnergies , il n'y a pas foule. Et pour cause, les stations du pétrolier sont à sec depuis plusieurs jours dans la région. Pour le plus grand désespoir de Sylvie, qui cherchait à profiter de la remise supplémentaire du groupe français, pour faire son plein à un tarif avantageux. "Chez nous à Saint-Orens, ça fait trois jours que la station Total est fermée. Pareil pour celle qui est juste à côté d'ici. Donc je viens dans...


Lire la suite sur Europe1