"J'ai une foule d'emmerdements et de trahisons" : Patrick Sébastien se confie sur son quotidien (VIDEO)

·1 min de lecture

Durant de nombreuses années, Patrick Sébastien était dans le quotidien des Français à la télévision grâce à ses émissions cultes sur France 2 comme Le plus grand cabaret du monde. Depuis son départ du groupe France Télévisions, l'animateur de 67 ans se concentre sur d'autres projets et a lancé son magazine, intitulé Jeux vous aime. Dans ce bimestriel déjà en kiosques, l'animateur vedette déploie des rubriques jeux et magazines. "J’ai choisi toutes les rubriques. Tout est positif. J’ai notamment réalisé une interview avec Jean Dujardin sur la question des valeurs", a-t-il notamment déclaré. Ce magazine est déjà tiré à 270 000 exemplaires et il est voué à un grand succès avec la popularité de Patrick Sébastien. En effet, ce dernier a notamment construit sa renommée sur son franc-parler. Récemment, il avait créé la polémique en tenant des propos douteux sur l'origine de la covid-19. "Ça veut dire que peut-être que ce virus a été balancé ! Moi je n'en sais rien, je ne l'affirme pas ! J'ai le droit de me poser la question que ce virus ne serait peut-être pas arrivé par hasard !", avait-il notamment déclaré.

Ce vendredi 18 juin, Patrick Sébastien était l'invité de L'instant M sur France Inter afin de revenir sur son actualité médiatique mais également pour évoquer la sortie de son magazine, Jeux vous aime. Puis au cours de l'entretien, l'ancien présentateur des Années bonheur a longuement expliqué ses propos cashs sur la mort notamment. "En ce moment, j'ai une foule d'emmerdements et (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Virginie Efira, Catherine Deneuve… : les people se font remarquer au défilé Dior à Athènes (PHOTOS)
Elsa Esnoult, Fabienne Carat, Lorie Pester… 50 stars de la télé et du show-biz réunies au festival Des Livres Des Stars
Patrick Sébastien se confie sur sa relation avec sa fille de 13 ans : "On ne parle pas la même langue"
Nabilla en larmes, son fils emmené en urgence à l'hôpital : "Il arrivait plus à respirer"
Jeanfi Janssens (Prime Vidéo) : "En amour, il y a toujours un bourreau et une victime, et moi je suis toujours la victime"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles