"J'ai cru que c'était un faux": un corps de femme décapité et démembré découvert par des adolescents

Au Mont-Saint-Martin, le corps d'une femme sans tête et sans membre a été découvert dans une zone désaffectée ce lundi. La victime n'a pas encore pu être identifiée.

Vision d'horreur pour cet adolescent de 16 ans. Lundi en début d'après-midi, il a découvert le corps démembré, sans tête et dénudé, d'une jeune femme aux abords d'un bâtiment désaffecté de Mont-Saint-Martin, en Meurthe-et-Moselle.

"Dans un buisson, j'ai senti une odeur désagréable. Je suis allé voir plus près et j'ai vu que c'était un corps. Au début, j'ai cru que c'était un faux, je n'y croyais pas", raconte le jeune homme au micro de BFMTV.

"J'ai cru que c'était un mannequin"

L'ami qui l'accompagne ne veut pas se résoudre non plus à la découverte qu'ils viennent de faire: "J'y ai pas cru au début, j'ai cru que c'était un mannequin. Mais après on a vu un tatouage, des piercings et là on a compris que c'était un vrai corps", explique cet autre jeune.

"Ca fait peur, on a peur pour notre entourage", confie-t-il.

Pour l'heure, la victime n'a pas encore pu être identifiée. Le procureur de la République adjoint, Stéphane Javet, précise néanmoins qu'il s'agit a priori d'une femme "relativement jeune". Le tronc de la victime sera autopsié prochainement à l'institut médico-légal de Nancy.

"C'est une affaire clairement criminelle", a commenté lundi Catherine Galen, procureure de la République de Val-de-Briey, dont le parquet s'est dessaisi au profit de celui de Nancy.

La police judiciaire mène les investigations après la découverte du cadavre dans cette commune située à la frontière avec la Belgique et le Luxembourg.

Deuxième corps sans tête dans la région

Jeudi dernier, à une cinquantaine de kilomètres plus au sud, un autre corps sans tête a été découvert par des promeneurs dans la forêt domaniale de Moyeuvre-Grande, non loin de Val-de-Briey.

La mort de cet homme pourrait remonter à plusieurs mois selon Catherine Galen dont le parquet est saisi de l'affaire. "Aucun lien en l'état" n'existe entre les deux affaires, souligne toutefois Stéphane Javet.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Chasseur décapité dans l'Allier: son ex-femme placée en garde à vue 27 ans après les faits