"J'ai beaucoup souffert", confie Marie-Sophie Lacarrau de retour sur TF1 après une infection à l'œil

Marie-Sophie Lacarrau présentant son premier JT sur TF1, le 4 janvier 2021. - TF1
Marie-Sophie Lacarrau présentant son premier JT sur TF1, le 4 janvier 2021. - TF1

Près de cinq mois après avoir contracté une maladie rare à l'œil droit due à ses lentilles de contact, Marie-Sophie Lacarrau, présentatrice du journal télévisé de 13 heures sur TF1 va faire son retour à l'antenne à partir de lundi.

Atteinte d'une kératite amibienne, grave infection de la cornée, la journaliste a été contrainte, en décembre dernier, de quitter ses fonctions à la tête du rendez-vous d'actualité de la mi-journée de la chaîne privée.

Remplacée entre temps par Jacques Legros, son joker, Marie-Sophie Lacarrau se confie pour la première fois depuis sa pause auprès du Parisien. Elle revient sur cette période douloureuse de sa vie et sur ses retrouvailles avec ses téléspectateurs, désormais au nombre de 4,49 millions en avril contre 5,03 millions en moyenne en janvier.

"Quand on est frappé par une telle épreuve, ça coupe les jambes, et soit on plonge, soit on rebondit plus haut. Moi, je rebondis plus haut. Aujourd'hui je me sens plus forte et bourrée d'énergie. J'ai toujours été sereine. Là je reviens encore plus zen", assure-t-elle dans les colonnes de nos confrères.

"J'ai vécu deux mois dans le noir"

Si la présentatrice assure être enthousiaste à l'idée de reprendre ses fonctions, elle concède néanmoins avoir vécu une "sale période".

"J'ai beaucoup souffert. C'est une maladie qui fait très mal. Vous avez l'impression d'avoir des graviers ou des bouts de verre dans l'œil. La douleur irradie dans la tête et dans les dents", confie-t-elle.

Pendant ces mois d'attentes, la journaliste explique avoir dû suivre un traitement lourd et changer radicalement son mode de vie, sans lumière, isolée du monde extérieur.

"J'ai vécu deux mois dans le noir. Je ne pouvais même pas lire ou écouter de la musique, qui me donnait des maux de tête. [...] Il me restait la radio mais rien que le son c'était trop. J'ai été coupée de l'info dans une période qui n'en manquait pas", indique-t-elle.

Une maladie "dévastatrice"

Depuis mi-avril, en parallèle de son traitement, Marie-Sophie Lacarrau effectue des tests en coulisses pour préparer au mieux son retour sur TF1. Si au départ ces essais étaient peu concluants, la présentatrice affirme avoir désormais obtenu le "feu vert" des spécialistes des pathologies de la cornée qui suivent son état de santé quotidiennement depuis plusieurs semaines.

"Ces dix derniers jours, j'ai testé une journée de travail: le matin j'écrivais un journal pour m'habituer à l'ordinateur et l'après-midi j'enregistrais de faux JT. Mon œil a très bien réagi, précise-t-elle.

Si elle assure que "tout est redevenu normal" aujourd'hui, Marie-Sophie Lacarrau souhaite que son témoignage puisse contribuer à la sensibilisation autour du port de lentilles de contact, qui touche "environ 4 millions de personnes en France", précise-t-elle.

"On nous répète de nous laver les mains avant de toucher les lentilles. Mais moi, personne ne m'a dit: 'Ne vous douchez pas avec vos lentilles, ne vous baignez pas non plus à la piscine ou la mer avec'", affirme-t-elle.

Et de conclure: "Prenez vos précautions. La kératite amibienne existe. Oui, elle est rarissime. Mais quand elle arrive, elle est assez dévastatrice."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles