"J'ai avorté deux fois" : Enora Malagré se confie comme rarement

·1 min de lecture

Ce mardi 28 septembre marque la journée mondiale du droit à l’avortement. L’occasion pour certaines figures publiques de prendre la parole et défendre cette cause importante. Connue pour son franc-parler et ses nombreux engagements, Enora Malagré s’est longuement exprimée sur son compte Instagram en ce jour symbolique. Poing serré et regard déterminé, l’ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste a publié un cliché engagé. Sous la publication, un texte très personnel y a été ajouté. "Je re-déclare que j’ai avorté deux fois. Que c’était une solution à un moment de ma vie mais pas un échec", a-t-elle confié.

Critiquée par certains internautes face à cette prise de parole, Enora Malagré n’abandonne pas son combat, au contraire. "Je marche la tête haute, je suis libre de disposer de mon corps. Je suis experte de ma propre vie", a-t-elle ensuite expliqué. Atteinte d’endométriose, la chroniqueuse de 41 ans a précisé que sa maladie n’avait aucun rapport avec ses deux décisions d’avorter. L’animatrice radio en a profité pour insister sur l’importance de l’IVG : "Le droit à l’avortement est un droit fondamental et humain et je milite férocement pour l’allongement des délais !"

Cette publication engagée a bien évidemment été félicitée par de nombreux internautes. "Respect à toi Enora, tu as le courage de parler des sujets qui fâchent", peut-on lire parmi les commentaires. Après avoir annoncé être atteinte d’endométriose en 2017 sur le plateau de Touche pas à mon poste, Enora Malagré (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Céline Dion se dévoile comme jamais : « Une partie de moi qui n’a jamais été montrée »
"J'ai un trou dans le front" : Christian Millette blessé à quelques jours du prime de Danse avec les stars
VIDÉO - Vanessa Paradis : son collègue Felix Moati devenu papa entre deux représentations au théâtre
"Vous avez inventé !" : Eric Zemmour se paye Ruth Elkrief
VIDEO - Véronique Genest en difficulté financière : "J'ai l'ex-femme de mon mari à charge !"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles