"J'ai été pris à mon propre jeu" : jugé pour l'organisation de soirées clandestines en boîte de nuit

·1 min de lecture

Les responsables d’une discothèque iséroise comparaissaient vendredi 8 janvier devant le tribunal de Vienne, soupçonnés d’avoir organisé une vingtaine de soirées clandestines malgré la situation sanitaire. Le parquet a requis huit mois ferme contre le principal prévenu.

" Je ne pensais pas que ça prendrait une telle ampleur ", articule péniblement Lenny R. sous son masque. Huit mois ferme ont été requis à son encontre par le parquet de Vienne, en Isère, ce vendredi 8 janvier. Il est poursuivi pour avoir avoir organisé, malgré les mesures sanitaires, 22 soirées dans la discothèque familiale, dont il est salarié. Sa sœur Alyson comparaissait également en tant que gérante de l’établissement. Pour elle, la procureure de la République demande six mois de sursis, et une amende de 20000 euros pour l’entreprise.Situé à Grenay, en Isère, à la limite avec le département du Rhône, le César palace est l’une des plus importantes boîtes de nuit dans l’Est lyonnais, accueillant habituellement plus d’un millier de noctambules. Elle a été fondée par Jean-Noël R., le père, encore propriétaire des lieux, et présent ce vendredi au fond de la salle d’audience. À la barre, son fils de 20 ans peine à se justifier : " Ça a commencé bêtement… Au début, on se réunissait pour prendre un verre, à cinq ou six, avec des amis ", indique-t-il." Pris à mon propre jeu "" J’appelle même pas ça des soirées. Mais très vite, ça a beaucoup circulé avec le bouche-à-oreille. Je n’ai pas réussi à dire non....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?