"J'ai été humiliée et insultée lors d'une coupure pub" : sur Twitter, Charlotte Namura raconte un évènement traumatisant vécu hors antenne

·1 min de lecture

La journaliste Charlotte Namura-Guizonne a choisi de briser le silence. Ce dimanche 21 mars, alors que Canal + diffusait le documentaire co-réalisé par Marie Portolano Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, l'ex-chroniqueuse de Téléfoot a publié une série de tweets sur les situations sexistes qu'elle a elle-même vécu en tant que femme évoluant dans un milieu réputé parfois misogyne. Un sujet qui a pris de l'ampleur ces derniers mois avec les accusations de Clémentine Sarlat, et qui n'a pas non plus épargné le film de Marie Portolano, partie depuis quelques semaines sur M6, et dans lequel les responsables de Canal+ auraient décidé de couper des passages concernant Pierre Ménès.

Parmi les intervenantes du documentaire, Charlotte Namura-Guizonne, ex-journaliste de Téléfoot. Dans le prolongement de son témoignage dans Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, elle a livré sur son compte Twitter le récit d'un évènement traumatisant. "J'ai été humiliée et insultée lors d'une coupure pub. Devant consultants. Invité. Public. Régie. Techniciens. Et responsables. Aucune sanction. Aucune excuse. Jamais.", écrit-elle sur le réseau social à l'oiseau bleu. Une expérience vécue il y a quelques années, qu'elle décrit comme traumatisante, d'autant qu'elle a eu le "sentiment de ne pas être protégée". Elle explique également que "ça a fait partie des raisons de mon départ". Si elle ne cite pas de noms, et pas de chaîne non plus, la journaliste vise donc un animateur en particulier, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Vitaa énervée par les rumeurs sur son état de santé, elle donne des nouvelles : "C'est en train de me rendre ouf !"
Anne Nivat et Jean-Jacques Bourdin piégés par Cyril Hanouna, elle explique : "Nous n'avons pas voulu que ce soit diffusé"
Cynthia Sardou éloignée de son père Michel Sardou depuis un an et demi !
Jérôme et Lucile (L'amour est dans le pré 2020) bientôt parents ? "On apprend encore à se découvrir..."
Baisé forcé de Pierre Ménès à Francesca Antoniotti : Estelle Denis était "gênée et furieuse" à l'époque, selon un collaborateur