"J'ai été choquée": le jeu "Tu ris tu perds" accusé de véhiculer des clichés racistes

Le jeu Tu ris tu perds, publié sur le compte Instagram de la société Dujardin. - Capture d'écran Instagram @jeuxdujardin
Le jeu Tu ris tu perds, publié sur le compte Instagram de la société Dujardin. - Capture d'écran Instagram @jeuxdujardin

"Un black entre aux toilettes, il en ressort blanc, que s'est-il passé? Il a chié sa race", "Pourquoi les chiens aboient beaucoup en Chine? Parce qu'ils ne sont pas assez cuits", ou encore "Quel est l'animal national de l'Ethiopie? Il n'y en a pas, ils l'ont mangé". Dans une vidéo publiée lundi sur Instagram et cumulant déjà plus d'un million de vues, l'influenceuse Crazy Sally pointe du doigt le jeu Tu ris tu perds, édité par la société Dujardin et accusé de véhiculer de nombreux clichés racistes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comme l'indique sur son site Dujardin, notamment à l'origine du Mille Bornes, Tu ris tu perds consiste en un "duel de blagues pas drôles pour faire rire son adversaire" dans le but de lui infliger un gage. Mais certaines de ces "blagues" posent question.

"Des clichés dont on est vraiment fatigués"

"J'ai réussi à mettre la main dessus et j'ai été choquée de voir à quel point les blagues pouvaient être racistes, ou en tout cas basées sur des clichés et des aprioris dont on est vraiment fatigués", explique dans sa vidéo Crazy Sally.

L'influenceuse fustige par exemple des cartes qui jouent "sur le cliché des noirs qui sont affamés et qui mangent tout et n'importe quoi". Le jeu demande ainsi: "Quel est l'animal national de l'Ethiopie? Il n'y en a pas, ils l'ont mangé", ou encore: "Quel est l'animal le plus rapide au monde? Un coq qui traverse un village malien".

D'autres cartes visent les personnes d'origine arabe: "Pourquoi quand tu vois un Arabe tomber en moto, il ne faut pas rigoler? Parce que c'est peut-être la tienne", ou d'origine asiatique: "Pourquoi quand un enfant asiatique se fait gronder par son père, il part jouer au foot? Parce que son père lui dit 'vaféfoot, vaféfoot'".

"Je tiens à présenter mes plus sincères excuses"

Crazy Sally critique enfin la présence du terme arabe kehlouche sur une des cartes, "parce que c'est un terme extrêmement péjoratif qui dénigre les noirs et je trouve ça très indélicat d'en faire une blague", souligne-t-elle.

Le jeu Tu ris tu perds a été développé à partir d'une série de vidéos postées sur Youtube par l'humoriste Aziz Aboudrar. Dans ces dernières, il invite régulièrement des célébrités à se livrer au jeu. En 2018, les joueurs du Paris Saint-Germain, dont Kylian Mbappé, avaient participé au format, dans une vidéo qui cumule actuellement plus de 14 millions de vues.

Sur Instagram ce lundi, Aziz Aboudrar a tenu à répondre à la polémique dans un communiqué. "Je tiens à présenter mes plus sincères excuses à toutes les personnes qui ont pu être blessées, froissées, attristées par certaines blagues", écrit-il.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'humoriste précise que l'ensemble des blagues présentes dans le jeu ont été "tirées de différentes vidéos publiées sur (sa) chaîne YouTube entre 2017 et 2019".

Retrait temporaire chez JouéClub

Tu ris tu perds est commercialisé dans de nombreuses enseignes, dont la Fnac et Carrefour. Contacté par BFMTV.com, le groupe Fnac Darty a indiqué ne pas souhaiter communiquer sur le jeu, qui est encore disponible sur le site de l'enseigne. À la différence de JouéClub, qui a décidé de retirer temporairement Tu ris tu perds de son catalogue.

"On a été informés hier, et cela a soulevé un questionnement. Crazy Sally dans sa vidéo est d'ailleurs très pédagogue, elle soulève le débat. Les questions peuvent heurter en fonction de votre sensibilité", explique à BFMTV.com Frank Mathais, porte-parole de JouéClub.

La chaîne de magasins attend notamment d'éventuelles annonces concernant le retrait des cartes jugées problématiques pour remettre en vente le jeu. Aziz Aboudrar a en tout cas assuré dans son communiqué qu'un "échange avec les équipes pour retirer du jeu certaines cartes qui ont pu être mal interprétées" allait avoir lieu.

Article original publié sur BFMTV.com