"J'ai été assailli par une dizaine d'individus" : un policier raconte une violente agression lors d'une opération anti-stups à Bagnolet

franceinfo
·1 min de lecture

Les faits se sont déroulés, le lundi 26 avril, dans une cité de Bagnolet en Seine-Saint-Denis, un policier qui raconte avoir été violemment agressé, "lynché", lors d'une opération anti-stups, a déposé plainte le lendemain, pour "violences volontaires sur agent dépositaire de l'autorité publique, en réunion, avec armes par destination et menaces de mort".

Dans sa plainte que franceinfo a pu consulter mercredi 28 avril, le policier indique avoir été agressé par plusieurs individus alors qu'il était à scooter, et qu'il s'est retrouvé isolé. "J'ai reçu des pierres et des individus se sont placés devant moi en me mettant des coups de pied pour me faire chuter du scooter", explique-t-il.

Au moment où il a voulu s'échapper au milieu des bâtiments, pour fuir ses agresseurs, poursuit le policier : "j'ai été assailli par une dizaine d'individus et d'autres qui lançaient des cailloux." Selon lui, "ils devaient être en tout une vingtaine", et en relevant son scooter après avoir chuté un moment, "je me suis pris plein de coups de pieds sur la tête, dans les jambes, sur le buste, des coups de poing également", détaille le policier.

"Fumez-le, tuez-le"

L'agression ne s'arrête pas là selon le témoignage de ce policier, car il dit avoir tenté d'empêcher des individus de voler son scooter, c'est là que plusieurs individus le projettent "au sol" et que "je me fais lyncher". Selon lui, ses agresseurs s'acharnent sur lui, "je continue de recevoir des coups de pied type penalty en pleine tête, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi