Jade Lagardère au tribunal : le mannequin jugé pour avoir acheté son permis de conduire

·1 min de lecture

Ce n'est pas le crime du siècle, mais la fraude au permis de conduire est un délit assez répandu. Entre l’automne 2013 et le printemps 2015, Patrick Antonelli, alors gérant d’une auto-école à Neuilly-sur-Seine, collabore avec trois agents de la préfecture de Nanterre afin de délivrer des permis de conduire en échange de fortes sommes d’argent. Le système est efficace et séduit de nombreuses personnalités comme Samir Nasri, Jérémy Ménez et Ali Baddou. Au total, plus de 250 permis seront ainsi écoulés, pour un montant total frôlant le million d’euros. Dans le cadre de cette affaire, le compagnon d'Amel Bent a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis.

En ce mois d'avril, une autre personnalité s'est retrouvée devant les tribunaux pour une affaire de trafic de permis de conduire jugée par la juridiction de Pontoise, comme le rapporte Le Parisien. Cette personnalité, c'est Jade Lagardère, à qui il est reproché d'avoir versé 15 000 euros pour obtenir le précieux sésame.

Dans cette affaire, Jade Lagardère a été auparavant placée en garde à vue, puis mise en examen, dans le cadre d'un dossier de "corruption et obtention frauduleuse du permis de conduire", explique le quotidien. Le procès, qui a duré trois jours, vient de se terminer. L'épouse d'Arnaud Lagardère aurait versé 15 000 euros pour se faire remplacer lors de l'examen de conduite et avoir son permis de conduire.

Pour sa défense, Jade Lagardère assure ne rien connaître de cette affaire. "Au cours de l’instruction, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort de Christophe : un an après, les stars lui rendent hommage
Marc Lavoine : son ex-femme Sarah Poniatowski a elle aussi retrouvé l'amour
"Première grosse fatigue" : Moundir se confie sur sa rechute en pleine convalescence de la Covid-19
PHOTO Karine Le Marchand choquée : elle dévoile la lettre d'insulte d'un téléspectateur
Darius Rochebin mis hors de cause après les accusations de harcèlement sexuel