Jacquet, Denoueix, Agnelli… Quelles sont les "références" de Didier Deschamps ?

·1 min de lecture

Qui admire-t-on lorsqu'on est l'une des trois seules personnes sur Terre à être champion du monde de football à la fois comme joueur et sélectionneur ? Qui regarde-t-on avec des yeux de Chimène quand on dirige depuis près de dix ans la sélection nationale de son pays, avec le sacre suprême sur un CV déjà bien garni ? C'est la question qu'a posée Michel Denisot à Didier Deschamps, samedi, dans l'émission Icônes, sur Europe 1. Le sélectionneur des Bleus a d'ailleurs refusé d'employer ce terme, lui préférant celui de "références".

L'école Denoueix

Dans la carrière de Didier Deschamps, il y a, avant un homme, une "école" : celle du FC Nantes, que le Bayonnais a rejoint à l'adolescence pour y faire ses gammes. En Loire-Atlantique, le milieu de terrain a découvert un projet de jeu unique, porté par des figures emblématiques. "J'ai d'abord eu Raynald Denoueix, le directeur du centre de formation, qui a été très important puisque j'étais surtout au contact de lui, avec l'environnement du centre de formation. Coco Suaudeau (Jean-Claude Suaudeau, ndlr) s'occupait des pros, donc c'est plus Raynald Denoueix et les différents professeurs" du FC Nantes qui ont eu cette influence sur le Basque.

Face-à-face avec Tapie

Formé, installé, à l'aise dans son jeu, Didier Deschamps poursuit sa carrière à l'Olympique de Marseille, dirigé par Bernard Tapie au début des années 1990. "Il y a toujours des choses qui me sont restées de Bernard Tapie, en bien et parfois en mal. Mais il m'a dit certaines cho...


Lire la suite sur Europe1