Jacques Toubon : « Macron, c’est un intellectuel avant d’être un politique »

·1 min de lecture
Jacques Toubon.
Jacques Toubon.

Sa parole s?est faite aussi rare que franche. En plus de cinquante ans de carrière, Jacques Toubon a pu étudier le fonctionnement des institutions et l?état de la démocratie depuis de nombreux postes d?observation : maire d?arrondissement, ministre de la Culture, ministre de la Justice, député européen, président du conseil d?orientation de la Cité nationale de l?histoire de l?immigration, ou Défenseur des droits, poste qui aurait, paraît-il, contribué à arrondir ses convictions. L?ancien compagnon de route de Jacques-Chirac, qui s?interdit de délivrer le moindre conseil à sa famille politique, fait preuve d?un optimisme modéré quant aux perspectives de la droite de remporter la présidentielle. Entretien.

Le Point : La droite peut-elle l?emporter à la prochaine présidentielle ?

Jacques Toubon : On voit se dessiner l?hypothèse d?une pluralité de candidats à droite, ce qui n?augure rien de bon? C?est arithmétique : arriver troisième ne sert à rien ! Il faudrait que le premier des candidats de la droite rassemble entre 20 et 25 % pour espérer être présent au second tour? ça n?est pas irréaliste, mais c?est un défi. Pour y parvenir, la droite devra résoudre ses contradictions et ses affrontements. Cette famille politique est aujourd?hui écartelée entre ce qu?elle était et ce qu?elle ne doit pas devenir, c?est-à-dire une droite identitaire que l?on a du mal à distinguer de l?extrême droite. Il reste neuf mois pour régler cette question. Personnellement, vous l?au [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles