Jacques Rogge, ancien président du Comité international olympique, est mort à 79 ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Belge Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO) de 2001 à 2013, est décédé à l'âge de 79 ans, a annoncé dimanche l'instance. "C'est avec grande tristesse que le Comité international olympique annonce le décès de son ancien président Jacques Rogge. Il était âgé de 79 ans", a indiqué le CIO dans son communiqué. "Jacques était avant tout un passionné de sport qui aimait être au contact des athlètes, une passion qu'il a transmise à tous ceux qui l'ont connu. Sa joie dans le sport était communicative", s'est souvenu Thomas Bach, cité dans le communiqué. 

La lutte contre le dopage

Élu en 2001, après 21 ans de règne de Samaranch à Lausanne, le huitième président de l'instance hérite alors d'une institution minée par des soupçons de népotisme et de corruption. Les premiers Jeux de son mandat sont tout aussi sulfureux : Salt Lake City est accusée d'avoir versé des pots-de-vin au CIO pour obtenir l'organisation des JO-2002 d'hiver, après plusieurs candidatures infructueuses. Pire, sur le front du dopage, sept cas positifs (dont trois médaillés d'or) sont recensés lors de ces JO, alors qu'il n'y en avait eu que cinq entre 1924 et 1998.

Plongé d'emblée dans la tempête, l'ancien skipper (trois participations aux JO en 1968, 1972 et 1976) choisit un cap clair. "La lutte contre le dopage peut être résumée en deux mots: tolérance zéro", résumera-t-il en 2009. Et de fait, sous l'impulsion de Rogge, les contrôles se multiplieront dans les semaines précédant les JO. Le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles