Publicité

Jacques Doillon écarté de la présidence du festival de cinéma à Tours

Le réalisateur Jacques Doillon au Festival de Cannes, le 7 juillet 2021 (Valery HACHE)
Le réalisateur Jacques Doillon au Festival de Cannes, le 7 juillet 2021 (Valery HACHE)

L'association organisatrice du festival de cinéma de Tours, consacré au cinéma italien contemporain, a décidé d'écarter Jacques Doillon de la présidence du jury de sa 10e édition, qui s'ouvre dans moins de deux semaines, a-t-on appris vendredi.

Après avoir appris la mise en cause jeudi du réalisateur par des actrices ayant tourné avec lui, parmi lesquelles Judith Godrèche, "nous nous sommes tous regardés et nous nous sommes dit: +on ne peut pas continuer comme ça+", a expliqué à l'AFP Bruno Lavillatte, président du festival "Viva il cinema!", prévu du 21 au 25 février. "C'est une décision collective et collégiale", a-t-il précisé.

"Notre festival est ancré dans les problèmes de société, environnementaux, sociaux (...) C'est contraire aux valeurs que nous défendons, il y avait une contradiction", a poursuivi M. Lavillatte. "Bien sûr, il y a l'état de droit, la présomption d'innocence que nous respectons. La justice suit son cours (...) Mais nous aurions été tout à fait mal à l'aise de l'avoir comme président (dans ces circonstances). On dit souvent +dans le doute, abstiens-toi"; nous, on a jugé du contraire: +dans le doute, décide+", a ajouté le président de l'événement.

Une quinzaine de films sont programmés lors de "Viva il cinema!". Parmi les invités, on relève notamment la présence de Giorgio Diritti, réalisateur qui s'est vu décerner à deux reprises le prix David di Donatello - l'équivalent des César - du meilleur film italien. Il donnera une Masterclass à Tours et présentera l'un de ses films récompensés, "Volevo nascondermi" ("Je voulais me cacher").

mcl/ban/sla