Jacques Chirac : la vive émotion de sa fille Claude lors de l’inauguration d’une statue à son effigie

Près de cinq mois après sa mort, Jacques Chirac reste dans toutes les pensées. Ce samedi 8 février, l’ancien président de la République a reçu un énième hommage en présence de sa fille Claude et du maire Christian Estrosi, à Nice. Comme le rapportent Nice-Matin et France Bleu Azur, une statue de 2,2 mètres a été érigée à son effigie en lieu et place de la Cité du parc, rebaptisée pour l’occasion « Cours Jacques Chirac ». Un grand moment d’émotion pour la fille cadette de celui qui dirigea la France entre 1995 et 2007. « J’ai été surprise parce que c’est la première fois que je vois mon père en statue. Elle est très incarnée, on a presque l’impression qu’il est là », a-t-elle confié en découvrant cette œuvre conçue par Patrick Frega.

Un hommage polémique

Mais cet hommage à Jacques Chirac a été source de polémique dans la ville de Côte d’Azur. Candidate aux élections municipales de Nice, Mireille Damiano n’a pas hésité à contester l’inauguration de la statue de l’ex-chef d’État, révèle France Bleu Azur. « Christian Estrosi honore Jacques Chirac, condamné à deux ans avec sursis pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et abus de confiance, a-t-elle écrit dans un communiqué, en référence à une peine prononcée par le tribunal correctionnel de Paris en 2011. L’inauguration ce jour du cours Jacques Chirac et d’une statue à son effigie participe donc à d’une inacceptable entreprise de banalisation et de normalisation de la corruption à Nice. » De lourdes accusations proférées

Retrouvez cet article sur Voici

Meghan et Harry : à la demande de la reine, ils vont devoir revenir en Angleterre pour une occasion spéciale
Mort de Kobe Bryant : sa femme Vanessa publie une vidéo émouvante de leur fille de sept mois
PHOTO Le prince Andrew de retour à la vie publique ? Cette visite officielle qui fait grincer des dents
Emma (The Voice Kids) donne des nouvelles sur l'avancée de sa maladie, et ce n'est pas très rassurant
Samuel Le Bihan se confie sur sa fille autiste « seule face aux moqueries »