Jacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing : ce dîner qui a dégénéré

·1 min de lecture

Un repas qui leur est longtemps resté en travers de la gorge. Pourtant unis dans la même famille politique, Valéry Giscard d'Estaing - décédé à 94 ans des suites de la covid-19 - et Jacques Chirac n'ont jamais entretenu de véritables relations cordiales. Et si les deux hommes se supportaient tant bien que mal au départ, lorsqu'ils se sont fréquentés assidûment à la tête de l'Etat, tout s'est vite envenimé. Devenu Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac a rapidement vu le dialogue avec le président de la République se compliquer. Point d'orgue de cette mésentente ? Un repas - devenu célèbre dans les couloirs de la politique - qui s'est déroulé au Fort de Brégançon, à l'été 1976. Pour le week-end de la Pentecôte, Chirac est invité dans la résidence du chef de l'Etat. Il démissionnera de son poste seulement deux mois plus tard. Mais que s'est-il passé dans le Var ?

"Ce bref séjour commun au fort de Brégançon ne fait que confirmer tout ce qui me sépare d'un président si imbu de ses prérogatives qu'il en arrive à traiter ses hôtes, fût-ce son Premier ministre, avec une désinvolture de monarque", a écrit Jacques Chirac dans ses mémoires, Chaque pas doit être un but. Autour de la table, l'ancien président de la République s'est senti humilié par Valéry Giscard d'Estaing. Il n'a notamment pas supporté qu'il se fasse "servir à table le premier" et que ses invités ne se soient vu offrir que "de simple chaises (...) quand le couple présidentiel occupe deux fauteuils". (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Valéry Giscard d’Estaing : d’où vient son surnom coquin Valéry Folamour ?
Quand Valéry Giscard d’Estaing s’est fait poser un lapin par Brigitte Bardot
Marlène Jobert et Valéry Giscard d’Estaing : la vérité sur leur relation
Héritage d'Alain Bashung : pourquoi sa veuve et son fils aîné sont en guerre
VIDÉO - "Un cataclysme" : Babeth Étienne a appris dans la presse que Johnny la quittait pour Nathalie Baye